WRONG_WOEID

Quintana Roo

Entre la Riviera Maya et les plages infinies des Caraïbes mexicaines
 

En 2011, l’état du Quintana Roo a consolidé sa place de première destination touristique du Mexique et même d’Amérique latine. Du 1er janvier au 31 décembre 2011, l’Aéroport International de Cancun a reçu à lui seul plus de 13 millions de visiteurs provenant surtout d’Europe, des Etats-Unis et du Canada.

L’état du Quintana Roo est connu dans le monde entier pour son climat tropical et la qualité de ses plages. Andrés Quintana Roo (1787–1851) –homme politique, écrivain, poète et journaliste qui a donné son nom à l’état– n’imaginait pas la richesse touristique cachée de ce qui a été rebaptisé la « Riviera Maya » et qui comprend la bande côtière située entre la célébrissime ville de Cancun et Tulum, ainsi que d’autres destinations telles que Playa del Carmen, Isla Mujeres et Cozumel.

+Voir tout le texte

Actuellement, sur le territoire du Quintana Roo subsistent quelques groupes ethniques et une multitude de sites archéologiques mayas, parmi lesquels il faut signaler Chacchoben, Cobá, Dzibanché, El Rey, Ichpaatán, Kohunlich, Muyil, Oxtankah, San Gervasio, Tankah, Tulum, Xel-Há et Xcaret.

Pendant longtemps la région est restée inhabitée, ce qui explique le bon état de conservation de ses ressources naturelles, par exemple la Réserve de Biosphère de Sian Ka´an d’une superficie totale de 528 148 hectares. Les jungles du Quintana Roo sont percées par des dizaines de cénotes, considérés comme sacrés par les Mayas d’hier et d’aujourd’hui pour être source d’eau potable.

Certains d’entre eux se trouvent à l’intérieur de parcs à thèmes et sont le théâtre de spectacles son et lumière. Beaucoup de cénotes sont célèbres, comme le « Carwash », « Gran Cenote » (« Grand Cénote »), « Gran Calavera » (« Grande Tête de Mort »), « Cenote Naval » (« Cénote Naval »), « Cenote Escondido » (Cénote Caché »), « Cenote Cristal » (« Cénote de Cristal »), Choo-Ha (eau qui coule) et Tankach-Ha (eaux profondes), les derniers étant situés près de la zone archéologique de Cobá.

Récemment, la pratique de la plongée souterraine d’exploration a connu un développement notable grâce à l’existence, aux environs de Tulum, des quatre plus longs systèmes de grottes au monde. Le plus grand, « Ox Be Ha » (qui signifie « Trois sentiers d’eau »), mesure 134 kilomètres de long.