Tulum

Archéologie maya > Top 10

Le site se trouve à 128 kilomètres de Cancún. Route fédérale 307, sur le tronçon Cancún-Chetumal. Municipalité de Tulum, état de Quintana Roo.

Description

Une ville fortifiée spectaculaire au bord de la mer

En début de soirée, le Temple du Vent de Tulum est souvent dépeuplé. Avec la plage au pied des falaises, la mer face à lui et le Castillo à sa droite, le voyageur peut oublier qu’il est lui aussi un touriste parmi d’autres et s’intégrer au paysage jusqu’à avoir l’impression qu’il est le seul habitant du site.

La ville s’appelait, dans l’antiquité, Zamá, signifiant « lever du soleil » en langue maya. Son nom actuel, Tulum, signifie « enclos ou remparts » et n’est utilisé que depuis récemment, alors que le site était déjà en ruine. Le nom ancien fait référence à sa situation sur la côte occidentale et à l’alignement est-ouest de ses édifices. Les restes des édifices dédiés aux observations astronomiques semblent confirmer ce fait.

+Voir tout le texte

Bien que des inscriptions datant du VIe siècle aient été découvertes, la plupart des édifices ont été construits vers 1200, au moment où Tulum atteignait son apogée. Pendant cette période, les activités commerciales des habitants du site s’étendaient à des lieux éloignés, comme en témoigne la découverte d’objets en silex et de poteries en céramique provenant de toute la péninsule du Yucatán, d’obsidiennes et de jades du Guatemala, et de grelots et des bagues en cuivre de l’Altiplano.

Tulum est le plus célèbre et le meilleur exemple du style de la côte orientale, nom qui désigne le type architectonique des édifices mayas construits sur la côte nord de l’état de Quintana Roo entre 1200 et 1520 de notre ère. Se trouvant sur la colline la plus élevée de la région et pour son efficace système de défense, ce site était un établissement incontournable pour toute route commerciale et pour l’exploitation des riches ressources maritimes de la côte du Quintana Roo.

La zone archéologique de Tulum, qui est peut-être la plus connue de la Riviera Maya, se trouve à l’intérieur du Parc national du même nom, déclaré comme tel le 23 avril 1981. L’écosystème est de type mangrove, composé principalement de mangliers rouges.

Tulum était l’un des rares établissements mayas à être encore habités à l’arrivée des Espagnols en 1518 sous le commandement de Juan de Grijalva, mais ce fut pour une courte durée puisqu’à la fin du XVIe siècle, il ne restait plus aucun occupant.

L’Enclos Cérémoniel est cerné par un mur extérieur de cinq mètres d’épaisseur et cinq portes étroites qui ferment les trois accès latéraux terrestres. A l’intérieur, après la Maison du Chultun, on arrive à la Maison des Colonnes ou Grand Palais, située en face de la Maison du Halach Uinic ou Grand Seigneur, dont l’intérieur a conservé une grande variété de sculptures et de peintures.

Tout près, le Temple des Fresques (d’influence mixtèque pour certaines) était utilisé comme observatoire pour suivre le mouvement du soleil. Les parois intérieures sont ornées de peintures sur lesquelles abondent les serpents mythologiques. Une plate-forme cérémonielle permet d’accéder à l’édifice le plus célèbre de l’enclos, la construction la plus importante et la plus proéminente de Tulum : le Castillo (Château) qui avait la fonction de phare, en plus de ses fonctions cérémonielles, permettant aux navigateurs mayas d’éviter les dangers du deuxième récif corallien le plus long du monde.

Les navires avançaient en pleine mer parallèlement au récif corallien et quand ils apercevaient les lumières provenant du « Castillo », ils savaient qu’il était temps d’emprunter le canal qui divisait le récif. Dans la tour, on peut voir les deux baies vitrées de la façade qui étaient éclairées par la lumière naturelle pendant la journée et par des torches pendant la nuit. L’édifice comporte un large escalier central qui conduit, en premier lieu, à un temple du Postclassique tardif appelé Temple des Séries Initiales, couronné d’un autre temple caractérisé par trois niches situées au-dessus de la façade et par une extraordinaire sculpture au dessous de la niche centrale. On observe une sculpture semblable sur le frontal du Temple du Dieu Descendant. Cette sculpture représente une figure qui tombe ou qui s’abat, associée en général au soleil couchant. Cette silhouette se répète en haut de bon nombre de frises, parfois les jambes fléchies, semblant vouloir plonger.

De l’autre côté de la délicieuse plage des Caraïbes, contre l’intense bleu de la mer, se détache un temple dédié au Vent situé au sommet des falaises. C’est le dernier des édifices majeurs de Tulum. Derrière, un chemin ou sacbé mène au cénote qui fournissait la ville en eau potable et à la construction appelée, en toute logique, Maison du Cénote.

Tarifs

57 pesos

Horaires

Du lundi au dimanche de 8h00 à 17h00

Comment y aller

Le site se trouve à 128 kilomètres au sud de Cancún. Route fédérale 307, sur le tronçon Cancún-Chetumal. Municipalité de Tulum, état de Quintana Roo.

Conseils

Chaussures

Prévoyez des chaussures confortables, de préférence des tennis qui vous permettent de marcher et d’accéder facilement aux différentes zones du site archéologique.

Climat

Avant d’arriver, renseignez-vous sur les conditions météo et choisissez le meilleur moment pour votre visite cliquez ici.

Respect

N’oubliez pas l’importance de respecter et de maintenir propre et en bonnes conditions l’espace que vous visitez.

Plan

mapa